RSS Feed

Les adoptés

7 décembre 2011 par admin

Réalisé par Mélanie Laurent
Avec Mélanie Laurent, Denis Ménochet, Marie Denarnaud
Genre Comédie dramatique – 1h40
Un clan féminin plutôt gigogne autour d’une mère fantasque, Millie (Clémentine Célarié) , ses filles pas encore trentenaires, Marine la rêveuse célibataire (Marie Denarnaud), inconditionnelle du romantisme de «Charade», rieuse comme au jeu, dans sa librairie et Lisa (Mélanie Laurent) plus fermée, tenant à distance les beaux ténébreux pour se consacrer à Léo, son fils de 5 ans et tenter plus ou moins sa chance dans la chanson en grattouillant un peu de guitare. Il flotte dans cette famille un parfum d’immaturité, une interdépendance qui se prolonge chaque jour au téléphone… Jusqu’au moment où un mâle discrètement barbu fait son entrée dans ce magasin de porcelaine.  Alex (Denis Ménochet) critique gastronomique, venu se sécher à la librairie de Marine entame avec elle une idylle empressée qui menace l’harmonie familiale. L’ours au grand cœur sera t-il adopté ou rejeté par le cercle des Sabines? Le petit bal des heurts sentimentaux apparaît soudain bien dérisoire aux protagonistes, quand survient le drame.

Ce premier long métrage de Mélanie Laurent, comédienne prolixe, chanteuse débutante, miss Dior mais aussi ambassadrice de France Libertés, aborde dans l’esprit des petits mouchoirs, le flottement qui saisit les couples au moment de s’engager dans la durée et le renversement de perspective produit par l’accident d’un proche. Des plans séquences parfois drôles des premiers pas du fiston à la danse, au judo, à la gym, de l’amoureux trempé même par beau temps, proches d’un vidéo gag. Des dialogues construits, (c’est souvent ce que les gens ne se disent pas qui est important) et l’attente angoissée dans une chambre d’hôpital filmée sans pathos. Un essai prometteur démontrant une réelle aptitude à saisir à la caméra l’ellipse des souvenirs pour écrire avec légèreté ou gravité une page très actuelle des comportements affectifs.

 


Pas de commentaire »

No comments yet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

douze − cinq =