RSS Feed

Le cochon de Gaza

16 octobre 2011 par admin

Réalisé par Sylvain Estibal

Avec Sasson Gabai, Baya Belal, Myriam Tekaïa

Français , belge , allemand – Comédie

1h39 – produit en 2011

 

Pour les Palestiniens de Gaza, le droit de vivre des fruits du sol, en liberté, s’est raréfié à mesure que s’ étendent les colonies israéliennes. Le toit des plus hauts immeubles, aux parois trouées par les obus, sont occupés jour et nuit par la surveillance militaire. Outre le saccage des oliveraies, les zones de pêche aussi vitales, se sont restreintes comme peau de chagrin. Dans cette économie de survie et de résignation, tout ce que Jafaar remonte dans ses filets, a le prix de la rareté, un godillot à sa pointure, trois sardines et même… un cochon vivant! Que faire d’un animal impur, que les religions de tous poils honnissent? Exploiter clandestinement ce don miraculeux de la mer! Jafaar récolte précieusement la semence du porc, écoulée dans un élevage de la colonie juive, moyennant finance. Un commerce sous le manteau, fragile trait d’union entre la fermière israélienne et le pêcheur palestinien, à rebours des dogmatismes.

Cinéaste Français, Sylvain Estival préfère la fable humoristique au pamphlet  militant pour exprimer l’absurdité des antagonismes, en Palestine et raconter avec drôlerie, les tribulations d’un pêcheur modeste mais rusé, acculé à tromper les policiers et à fuir un endoctrinement meurtrier, pour préserver son lucratif trafic et acheter au bazar, robe et parfum qui ensoleilleront le morne quotidien de son épouse. Séquence touchante d’un couple défait par la vie qui se retrouve!

Avec l’expressivité tragi-comique d’un Zavatta, Sasson Gabaï, le pêcheur, incarne l’ambivalence des situations vécues là-bas et emporte l’adhésion, y compris dans son rêve partagé de concorde universelle.


Pas de commentaire »

No comments yet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cinq × 4 =